Pourquoi un Diagnostic collectif d’organisations ?

Toutes les grandes entreprises vivent actuellement de profondes mutations. Si beaucoup de dirigeants « sentent » qu’ils doivent faire évoluer leur organisation, ils ne savent pas toujours précisément dans quelle direction. De plus ils se heurtent quasi-systématiquement à des « résistances culturelles » qui commencent dans le collectif de direction. Ils ont donc besoin d’aligner la conscience de leur collectif de direction sur la situation de l’organisation afin que chacun s’attelle à sa part de la transformation.

Il y a quelques années j’ai fait une découverte qui facilite cet alignement : derrière les « résistances culturelles » se cachent de solides raisons qui vont rendre la mise en œuvre du diagnostic impossible. Faire faire le diagnostic à un large collectif permet d’intégrer ces bonnes raisons dès la phase de diagnostic et de dissoudre ainsi une grande partie des résistances. Lorsque le diagnostic intègre toutes les facettes du problème, il devient plus pertinent et plus facile à mettre en œuvre. Les dirigeants y voient clair et s’accordent sur la transformation réaliste à entreprendre.

Comment réaliser de tels diagnostics

Intégrer ces bonnes raisons sans paralyser la réflexion demande de choisir la bonne grille de lecture, d’adapter le protocole d’animation à l’architecture du pouvoir et de respecter quelques principes…Sur ce site je souhaite réunir l’ensemble des grilles et des protocoles bâtis au fil du temps pour animer ces diagnostics. Comme en cuisine ce métier nécessite de maîtriser les bases pour pouvoir ensuite les combiner. J’espère aider à la diffusion de cette nouvelle pratique si efficace aux frontières du coaching, du consulting et de la sociologie.

Est-ce que ça marche ?

La majorité des projets que j’ai accompagné restent confidentiels. Dernièrement l’un de mes clients eut les honneurs d’une chronique élogieuse de Xavier Fontanet dans les Echos (14 septembre 2017). Le premier projet où j’ai eu l’occasion de déployer cette méthode à grande échelle a fait l’objet d’un séminaire « vie des affaires » de l’école de Paris du management (le compte-rendu sera disponible gratuitement en décembre 2017 sur www.ecole.org ). Mes autres publications dans les Echos (sur l’évolution du travail et l’art de la réforme  ) ou sur le site de la Harvard Business Review France (sur la confiance) permettent de mieux comprendre l’esprit dans lequel j’interviens.