Ennéagramme – Frédéric Haumonté

Coach et consultant avec qui je suis associé au sein de La Boétie Partners, Frédéric (son profil LinkedIn) a le génie de réconcilier les gens avec eux-mêmes. Il fait parler les personnes comme… personne. C’est lui qui a introduit l’ennéagramme au sein de La Boétie Partners et si la greffe c’est beaucoup dû à sa manière de présenter les choses. J’ai toujours été réticent aux modèles de personnalités que je trouve réducteurs par essence. La manière qu’il a de le penser, respectueux des personnes car respectueux de nos ombres on fait que j’ai adopté le modèle. J’ai hâte que son livre sur l’ennéagramme soit publié car si j’ai lu plusieurs fois les épreuves je ne peux pas encore le citer de manière opératoire.

Je l’ai connu via une formation à titre personnelle (sur les relations de couples) en 2005.

Les idées clefs que j’ai conservé dans ma pratique

J’ai appris beaucoup de choses en travaillant avec Frédéric, nous avons inventé le baromètre ensemble et je crois que c’est lui (mais je ne suis pas sûr) qui a eu le premier l’idée de présenter l’ERC sous forme de triangle. Ce que je retiens :

  1. L’ombre : c’est un concept Jungien que j’ai compris en lisant Monbourquette sur les conseils de Frédéric. A partir de ce concept nous avons élaboré le concept de Dragons à l’origine de La Boétie Partners qui au départ s’appelait les Cercles de Mondragon. L’ombre c’est ma partie sombre, celle que je n’aime pas, dont je n’arrive pas à me débarrasser, qui est l’expression défensive de mon ego. Se réconcilier avec son ombre comme le prône Monbourquette m’a beaucoup aidé à faire remonter mon estime de moi, beaucoup plus que Will Schutz qui pourtant prône l’importance de l’estime de soi (il a raison) mais sans donner de manière concrète de la faire remonter. Alors que grâce à Frédéric j’ai appris. Dans ma pratique cela m’est utile pour rester OK dans le chaos comme le dit Vincent Lehnardt (chaos assez fréquent dans mon métier) et aussi pour accepter les limites des clients et ainsi adapter le dispositif à ces limites .
  2. Les trois centres : c’est Frédéric qui m’a introduit aux trois centres (mental, instinctif, émotionnel) qui sont devenus centraux dans ma pratique, ils sont devenus une heuristique.
  3. L’ennéagramme : Les 9 ou 18 types de personnalités m’ont beaucoup aidé à comprendre les dirigeants et leurs besoins. Je ne vais pas les résumer ici, ce serait présomptueux. Lisez son livre !

J’ai été formé à l’énnéagramme niveau A et B  en 2016.

Ce que je n’achète pas

Mes différents avec lui peuvent-être nombreux sur pleins de points techniques, mais sur cette pratique qu’il a de l’énnéagramme il n’y a rien que je n’achète pas.